AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Veuillez favoriser les groupes : Order of the Phoenix, The Wanted et The Enslaved. Nous sommes aussi à la recherche de la gent féminine.

Partagez | 
 

 Artémis Sheraton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Artémis Sheraton   Dim 11 Nov - 22:24



Artémis Sheraton

Toi, et rien que toi

En réalité, je m'appelle Alex(trême), et j'ai 19 ans. J'ai découvert Partis Temporus via un top-site ou bien google 'sais plus pour mon plus grand bonheur. Ce qui m'a poussé à m'inscrire est le contexte et le beau design   . J'ai pris Léa Seydoux comme avatar et je remercie tumblr et moi-même pour leurs créations que je me permets d'utiliser. Si je vous dis Dragées Surprises de Bertie Crochue, vous me répondez ? Dragées Verts à la morve de Troll. Vous voulez dire quelque chose ? *drop the mic*.


Take off your mask
Le jour de ma naissance, le 17 mai 1974, à Londres, mes parents m'ont nommée Artémis Sheraton. Oui, c'est un prénom bizarre, mais je m'y suis habitué au fil des années.  Je suis anglaise. Comme tous les sorciers, je suis allé chercher ma baguette magique chez Ollivanders. La baguette qui m'a choisi, amourette - plume de phénix - 35,56cm - souple . Grâce à cette baguette, j'ai pu accéder à une école de sorcellerie. J'ai appris à lancer un patronus. D'ailleurs, mon animal est le corbeau. Mon épouvantard ? Je n'aime pas le dire, mais puisque j'y suis obligé, c'est la fin des moldus. Pour vivre, il me faut des gallions. Et en parlant de gallions, je suis actuellement au chômage (ex tireur d'élite de baguette magique). J'étais à Poufsouffle durant ma scolarité. Pour finir, on me décrit souvent étant : patiente, déterminée, courageuse, protectrice, réfléchie, souple, honnête, observatrice, mystérieuse, angoissée, entêtée, timide, en retrait, effacée, sensible, curieuse, confuse, secrète. Sinon, je me vois bien dans The Wanted.

״ Unbowed, Unbent, Unbroken ״

This is question time

ǀ. Lors de la Bataille de Poudlard, c’est Lord Voldemort qui a réussi à mettre en déroute Harry Potter, comment avez-vous réagit ? Peu de réactions de ma part à vrai dire, peut-être étais-je bercée par l'illusion que cela ne changerait rien ? Oui, je pensais naïvement que ces affrontements "méchants vs gentils" de si longue durée n'étaient que dans la logique des choses, je considérais presque cela comme quelques chose d'habituel. Lorsque le mal nous touche cependant il est bien plus difficile de rester de marbre, c'est l'après-bataille qui me fit prendre conscience de la gravité de la situation et dès lors il m'apparut comme une nécessité de protéger ma famille et les miens de ce mal invisible à leurs yeux qui planait au-dessus d'eux. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai quitté mon boulot de tireur d'élite, pour ma sécurité aussi bien évidemment, après tout les moldus n'ont pas leur place dans le monde de Voldemort -en espérant que le gouvernement ne lise pas ceci, je ne qualifierai jamais ce grossier personnage de "Lord" ou "Seigneur"-.
ǀǀ. Suite à sa victoire, le Grand Protecteur de la Nation a instauré le fonctionnement des régences. L’Ordre du Phénix a réussi à gagner deux régions à un moment donné, comment avez-vous réagit ? Une joie évidente, une bouffée d'air frais. La peur cependant que cette dernière ne soit que de courte durée. Et d'un autre côté la culpabilité, celle de ne rien faire et de rester terrer à attendre que les choses se règlent par elles-mêmes. Mais que faire de plus ?
ǀǀǀ. A présent, la résistance a réussi à avoir Poudlard, mais a perdu l’ensemble des régions. Le Seigneur des Ténèbres règne en Maître absolu, qu’en pensez-vous ? Poudlard en valait-elle la peine ? Cela reste évidemment un coup de maître mais ce n'est certainement pas suffisant pour faire pâlir Voldemort et ses pairs. Un brin d'espoir cependant semble rejaillir.
ǀV. Croyez-vous au bien et au mal ? C'est un peu plus complexe que cela certainement, les deux termes se montrant bien réducteurs et trop abstraits pour qualifier les acteurs du monde dans lequel nous vivons. Notamment car ces deux notions sont totalement divergentes en fonction des personnes, je suppose que je n'y échappe pas par ailleurs.
V. La résistance peut elle à vos yeux gagner cette guerre, ou faut-il accepter le destin et vivre dans le monde en paix décidé par Lord Voldemort ? Autrefois je me serai fait à l'idée qu'il n'y a aucun moyen de faire face à Voldemort et aurait courbé l'échine sans hésitation. Cependant avec tous ces rebondissements et le désir omniprésents de protéger mes pairs il me semble impossible de ne pas penser à un futur sans Voldemort. Dans le cas contraire, la pensée d'un futur plongé dans les ténèbres -pensée qui me fait frémir- représenterait à mes yeux un danger plus que conséquent. Je ne veux plus avoir à l'imaginer ou le subir, même si c'est une route qui semble infranchissable il semblerait que dans cette situation le destin ait besoin d'être forcé.

Once upon a time...
Londres, 1974. C'est là que je naquis, fille d'une famille modeste. Avec mon jumeau, Zachary Sheraton nous sommes les petits derniers d'une fratrie de cinq enfants moi et lui compris. Je ne manque de rien au niveau matériel, et pourtant, avec le recul je me dis que cela aurait été préférable plutôt que le manque d'attention dont mes parents faisaient preuve à mon égard et celui de mes frères et sœurs. Evidemment en très bas âge cela ne posait aucun problème, comment pouvais-je seulement avoir conscience de cela ? Par ailleurs en grandissant je compris rapidement que ma situation ne me permettait pas de me plaindre pour de simples broutilles, après tout on me montrait simplement le moins, la richesse de tout ce que je possédais contrastant avec la misère, la peine des autres. Heureusement cependant pour pallier à cela que la complicité qui m'unissait à mes frères et sœurs était très forte, si nos parents ne portaient sur nous qu'une faible attention nous étions entre nous extrêmement protecteurs et attentifs vis-à-vis les uns des autres. Une fine équipe pour ainsi dire.

A cette époque la magie n'est qu'un concept illusoire bon seulement à faire rêver les enfants, et à cet-âge là je n'y échappais évidemment pas. La magie m'avait toujours fasciné quoi que dans une partie de mon esprit et parce que mes chers parents ne désiraient pas d'une petite fille niaise et rêveuse, j'avais bien compris qu'une telle notion était surréaliste et ne pouvait qu'être l'objet d'un conte ou d'une histoire inventée de toute pièce. Pour autant jamais l'espoir de pouvoir l'effleurer ne serais-ce que du bout des doigts ne me quitta, l'idée d'atteindre un rêve si abstrait, peut-être cela expliqua-t-il plus tard mes capacités. Même pour moi le fait que certains "moldus" accèdent à la magie était un mystère. Pour autant j'eus bien vite d'autres préoccupations que de rêvasser notamment par la dureté dont mes parents faisaient preuve dans leur éducation, à défaut de pouvoir nous offrir une attention tendre tant désirée ils étaient au moins capable de se tuer à la tâche pour faire de nous de bons petits soldats. Objets de fierté et de perfection en devenir à l'image de deux êtres vaniteux. Par ailleurs j'ai vite découvert que mes parents n'avaient plus aucun sentiment l'un pour l'autre et même si c'était assez perturbant tant que la stabilité incertaine qui soutenait la famille régnait, je ne m'en plaignais pas. Le sujet des enfants, nous donc, parvenait cependant toujours à les réunir car ils avaient en tête la même image d'éducation. Pour autant je les aimais, au plus haut point et leur relation si étrange rendait quasi-inexistantes les disputes entre eux et c'était là un avantage indéniable il fallait bien le dire, je n'aurai jamais supporté de les voir se disputer réellement à vrai dire.

Vient alors le jour fatidique de mes onze ans, rien de plus banal à priori mais c'est la réception d'une mystérieuse lettre adressée à ma personne qui alarmera mes parents. Poudlard, école de magie, admission. Evidemment mes parents étaient perplexes face à une telle découverte et croyant d'abord à une farce décidèrent simplement d'ignorer la-dite lettre sans m'en parler ce qui était compréhensible, après tout ça n'avait aucune utilité. Dans les jours qui passèrent cependant les lettres se multiplièrent, plus insistantes désormais et mes parents commencèrent tout juste à les prendre au sérieux. Ils ne m'en parlèrent toujours pas, qu'est-ce qu'une enfant pouvait-elle bien comprendre à cela ? C'est plutôt vers leurs amis proches qu'ils se tournèrent pour parler de ce mystère, évidemment on les prit pour fous ou cible de menaces et pour ne pas que tout cela s'ébruite ils préférèrent taire cela. A court de solution c'est finalement vers moi qu'ils se tournèrent, m'expliquant la situation et croyant à une blague de ma part ou de mes frères et sœurs je dus me tuer à leur expliquer que je n'avais rien à voir là-dedans. Cependant les lettres ne cessaient pas, comme une pression constante, et mes parents ne pouvaient se résoudre à me laisser aller à une, je cite "école de cirque méconnue". Prenant mon courage à deux mains c'est moi qui les suppliait d'y aller, peut-être était-ce une vision enfantine mais je voyais là un moyen de m'épanouir enfin et de sortir de ce train-train quotidien et ennuyeux auquel j'étais enchaînée. Après plusieurs jours.. Non, semaines, de discussions avec eux je parvins à leur faire entendre raison quoi que dans une telle situation nous étions loin de la raison, après tout il était question de me balancer dans un endroit inconnu loin de ma famille.

Au début de l'année scolaire suivante je rejoignis donc Poudlard, un monde tout nouveau s'offrit à moi dans la foulée et ma vie fut brusquement chamboulée. Acquisition d'une baguette, cérémonie du Choixpeau. Je rejoignis donc la maison de Poufsouffle, il me fallut plusieurs mois pour prendre conscience de ce qui m'arrivait et m'adapter quelques peu à cette nouvelle vie. Mais rapidement ce monde si différent me fit découvrir des concepts bien moins attrayants, notamment le racisme des "moldus" dont les sangs-purs faisaient preuve. J'eus bien de la chance si l'on puis dire que mon comportement renfermé qui s'était exacerbé en ces lieux fasse de moi une proie bien ennuyante pour mes assaillants qui se dirigèrent immédiatement vers des proies plus expressives et fragiles. Fragile, ça je l'étais et même si je faisais en sorte de rester de marbre face à eux c'était un flot de larmes qui roulait sur mes joues dès lors que je me retrouvais seule. La vie à Poudlard était difficile et très différente et je regrettais parfois l'excès de zèle qui m'avait poussé à vouloir rejoindre cette école. L'acclimatation qui me sembla impossible auparavant se fit cependant avec le temps, évidemment je pris en maturité et en confiance en moi et bientôt les petites insultes proférées par ces sangs-purs à la noix n'eurent plus d'effets sur moi.

Les années passèrent relativement vite à mon goût mais furent des plus enrichissantes. Le plus dur était toujours le retour à la maison lors des vacances, un véritable décalage entre le monde magique et celui-ci. Evidemment quand je devais parler à mes parents de ce que je faisais ils avaient bien du mal à me croire, à comprendre seulement même en faisant les plus gros efforts du monde. Ainsi donc ils avaient en quelques sortes décidé d'ignorer cela, je leur avais bien un jour montré un sort mais la perplexité dans laquelle je les avais plongé m'avait bien fait comprendre que ce n'était pas le genre de chose à refaire, ils ne me demandèrent jamais de leur montrer un autre sort à nouveau d'ailleurs. Mes frères et sœurs étaient eux aussi quelques peu surpris par mon parcours de vie mais ils tentaient de comprendre, bien plus que mes parents et s'intéressaient pas mal à ça d'ailleurs. Pour autant autant mes parents que mes frères et sœurs restaient relativement muets auprès de leurs connaissances à mon sujet, mes parents ne parlaient pas du tout de moi au point que l'on me croyait morte tandis que mes frères et sœurs prétendaient que j'étudiais dans une mystérieuse école et que je ne pouvais pas en dire plus même à ma famille. C'était un peu vrai et j'aimais bien cette version qui me faisait passer pour un agent secret. Si l'on excluait le sujet de la magie cependant rien ne semblait avoir changé entre nous que ce soit avec mes parents ou mes frères et sœurs et j'étais rassurée de pouvoir garder une relation aussi précieuse, par ailleurs ils ne se rendaient pas compte à quel point ils me fournissaient un soutien moral des plus important.

Dès lors que je finis mes études à Poudlard j'envisageais de travailler au ministère de la magie. D'abord Oubliator après évidemment des montées en grade je me dirigeais vers le département de la justice magique... et plus précisément la brigade de police magique... et encore plus précisément les tireurs d'élite de baguette magique. Persévérance et courage m'aidèrent évidemment à atteindre mon but et à servir la justice -pew pew-. Par ailleurs entre temps je fis l'acquisition d'un animal de compagnie qui jusqu'à aujourd'hui ne me quitte quasiment jamais, Jobarbille que j'ai nommé Sire. Ne me questionnez pas là-dessus. Malgré le fait qu'il soit silencieux, j'espère ne jamais l'entendre chanter étant donné la condition à réunir pour que cela se fasse. Enfin bref, ayant intégré les tireurs d'élite donc, rien ne pouvait me sembler plus beau et même si la relation avec ma famille était toujours un peu instable tant qu'ils m'acceptaient ça m'allait, c'était mon équilibre. Ce n'est donc pas de là que vint la rupture à laquelle je dus faire face. Voldemort et sa clique de retour, même si cela n'avait pas de quoi me faire paniquer à priori car d'une part je plaçais une confiance certaine en le ministère et nous jugeais capable de prendre en charge même un tel individu il s'avéra bien vite que ça n'était pas le cas. C'est la défaite du célèbre Harry Potter qui me rappela à la réalité, j'étais évidemment bien obligée d'être attentive à ce conflit avec mon métier mais personnellement je n'y portais pas réellement d'attention en dehors de cela. Je ne pus que déchanter lorsque ce dernier mis en place sa politique recouvrant le monde magique de ses ténèbres.

Il ne me fallut pas bien longtemps pour comprendre le danger que j'encourais en restant à mon poste mais pire encore que dans une logique d'extermination des moldus moi et ma famille étions en danger. Désertant mon poste et le monde magique pour quelques temps je préférais retourner auprès de ma famille sans pour autant me résoudre à leur expliquer la situation. Le confort, l'amour, enfin je les retrouvais et je ne voulais plus m'en séparer. La chaleur familiale me rendait nostalgique et j'en oubliais presque cet autre monde couvert par l'obscurité qui tentait parfois de me rattraper, je ne voulais pas de tout ça, ça me semblait soudainement un trop gros fardeau pour moi et pour la première fois je désirais que tout cela disparaisse, que la magie disparaisse, je voulais revenir à ma normalité. Evidemment autour de moi on s'étonna de ce retour brutal, comme je fus rassurée qu'on ne me demande pas d'explications, trop effrayés de s'approcher de ces arts occultes. Mon passé me rattrape bien vite avec des vagues d'enlèvements chez nous autres moldus, je ne suis pas dupe et la source de tout cela me semble évidente : Voldemort et ses acolytes. Le nouveau régime mis en place dans le monde magique en vient même à frapper le monde des moldus. Un nouveau réveil brutal pour moi et le désir de protéger ma famille de ces menaces et plus que présent, je tente par tous les moyens de réunir ma famille auprès de moi dans la maison familiale mais évidemment on ne m'écoute pas. Les broutilles que je raconte ne sont pas prises au sérieux. C'est la disparition de mon frère jumeau qui sonne une mélodie glaçante, ils daignent enfin m'écouter et prendre des mesures de sécurité mais à mes yeux il est trop tard et j'ai faillis à ma tâche, à les protéger. Je n'ai plus qu'une idée en tête, sauver mon frère des griffes de ces monstres s'il en est encore temps. Cela signe donc ma réapparition dans le monde magique où les choses ont bien changées. Forcée de faire cavalier seul je souhaite évidemment à ma façon faire tomber ce régime, maladroite et aveuglée par la haine et la colère cependant mes premières tentatives de foncer tête baissée ne rencontrent pas un franc succès. C'est même un échec total, je me heurte à un mur et manque d'y passer par la même occasion, désormais il me faut fuir et cet excès de zèle me coûtera d'être recherchée par la même occasion. Comme si ma tentative de coup de force n'était pas assez j'étais une moldu, il ne fallait pas l'oublier, et la chose était donc d'autant plus mal vue.

Voilà quelques mois que je suis en fuite, mon lot quotidien, me terrer jusqu'à trouver une solution, un plan d'action et des réponses. Pour leur sécurité je ne donne plus de nouvelles à ma famille et ne m'en approche plus. Désormais il me faut vivre, le plus naturellement possible pour le moment, mais pour autant mes convictions restent bien réelles et toujours aussi ardentes.

Partis Temporus - Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas

Kiéran D. Westerfield
avatar
ϟ CRÉDITS : Laufeyson
ϟ CÉLÉBRITÉ : Reeve Carney
ϟ DATE D’ARRIVÉE : 27/05/2018
ϟ PARCHEMINS : 53
ϟ STATUT DE SANG : Sang Noble
ϟ REGION DE RESIDENCE : Les Gorges Sanguinaires
ϟ PATRONUS : Une souris
ϟ ANIMAL DE COMPAGNIE : Une chienne à trois têtes qui a disparu

MessageSujet: Re: Artémis Sheraton   Dim 11 Nov - 22:44

Bienvenue ! Et bon courage pour ta fiche si tant est qu'elle ne soit pas déjà finie !
Revenir en haut Aller en bas

Arya C. Sutherland
avatar
ϟ CRÉDITS : (Avatar) Shiya - (Signature/Gifs) Heardhelps, eating.queen
ϟ CÉLÉBRITÉ : Evan Rachel Wood
ϟ DATE D’ARRIVÉE : 13/04/2014
ϟ PARCHEMINS : 2653
ϟ STATUT DE SANG : Sang Mêlé
ϟ REGION DE RESIDENCE : Poudlard, Zone Libre
ϟ PATRONUS : Un renard polaire
ϟ ANIMAL DE COMPAGNIE : Shanya - Une main coon écaille de tortue

MessageSujet: Re: Artémis Sheraton   Dim 11 Nov - 22:44

Bienvenue Artémis

Une ancienne brigadière, yeahh
Hâte de voir ta demoiselle en jeu :)
Revenir en haut Aller en bas

Nicholas Lestrange
avatar
ϟ CRÉDITS : Maleficient
ϟ CÉLÉBRITÉ : Jack Falahee
ϟ DATE D’ARRIVÉE : 13/07/2016
ϟ PARCHEMINS : 3915
ϟ STATUT DE SANG : Sang Pur
ϟ REGION DE RESIDENCE : Les Rocheuses
ϟ PATRONUS : un renard
ϟ ANIMAL DE COMPAGNIE : Kenny, mon brave toutou :p

MessageSujet: Re: Artémis Sheraton   Dim 11 Nov - 23:19

Bienvenue ! N'oublie pas de compléter ton profil :)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Artémis Sheraton   Dim 11 Nov - 23:59

Merci à tous !
C'est fait !~
Revenir en haut Aller en bas

Alexis S. Graves
avatar
ϟ CRÉDITS : Face Claims
ϟ CÉLÉBRITÉ : Margot Robbie
ϟ DATE D’ARRIVÉE : 14/04/2017
ϟ PARCHEMINS : 6208
ϟ STATUT DE SANG : Sang Noble
ϟ REGION DE RESIDENCE : J'erre comme une âme en peine
ϟ PATRONUS : Colibri
ϟ ANIMAL DE COMPAGNIE : Rémus

MessageSujet: Re: Artémis Sheraton   Lun 12 Nov - 18:39



Un peu de patience




Pour te valider...
Coucou !

Alors j'ai lu ta fiche, globalement c'est bon, j'ai juste un petit truc qui m'a fait tiquer : Pourquoi des mangemorts iraient s'attaquer à la famille d'Artémis et kidnapper son frère ? En soi, ils ne vont pas aller attaquer des moldus au hasard, donc ça manque de précision sur ce point là. Je te laisse voir ça, pour le reste tout est bon pour moi !

Si tu as des questions, tu peux envoyer un mp à l'équipe administrative, on se fera une joie de te répondre.
Partis Temporus - Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Artémis Sheraton   

Revenir en haut Aller en bas
 
Artémis Sheraton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PARTIS TEMPORUS ::  :: Le registre des admissions-
Sauter vers: